Croix
Flèche Flèche
Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
Accueil → Pastellistes → XVIIIème siècle p.5

Louis XIV 1715 Louis XV (Régent Louis d'Orléans 1722)
1774 Louis XVI 1792 Convention 1795 Directoire 1799 Consulat

Les Pastellistes au 18 ème siècle

Les Pastellistes au 18 ème siècle

Les autres Grands

Jean-Etienne Liotard 1702-1789

Miniaturiste et peintre sur émail genevois, il vient à Paris en 1725, élève de Lemoyne il y eut comme condisciples Boucher et Natoire. Grand voyageur, il passe par Rome, Naples, Constantinople, Vienne, Londres, les Flandres (où il se marie) ... où son talent est reconnu et sollicité. Grand original, il gardera de son passage à Constantinople le costume turc et parfois une barbe que nous qualifierions, aujourd'hui, d'islamiste. Grand travailleur, sa production prolifique le rend présent dans la plupart des grands musées. Grand pastelliste enfin, une double page serait nécessaire ! Nous nous contenterons de ceci :

Jean-Etienne Liotard

Pastel

Portrait de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780)

1762, Pastel sur parchemin, 89 x 72,5 cm
Cabinet d'arts graphiques des Musées d'art et d'histoire, Genève, Don Mme Jeanne Marie Madeleine Sales

Flaubert dit de cette oeuvre :
" ... femme vers 45 à 48 ans, viande un peu molle, rose encore, pendante, l'œil humide et bon ; expression trop complexe pour être décrite ; admirable chose comme intensité." (Notes de voyage, I, Paris, 1910).
Rappelons que Marie-Thérèse de Habsbourg a eu seize enfants en moins de vingt ans dont Marie-Antoinette et l'Empereur Joseph II. C'est elle qui mena la Guerre de Succession d'Autriche. Elle fut une grande protectrice de Liotard qui portraitura toute la famille.

Jean-Etienne Liotard

Pastel

Autoportrait, dit "à la longue barbe"

1751~52, Pastel sur papier marouflé sur toile, 97 x 71 cm
Cabinet d'arts graphiques des Musées d'art et d'histoire, Genève

Jean-Etienne Liotard

Pastel

La belle chocolatière (Mlle Baldauf)

1744~45, Pastel sur parchemin, 82,5 x 52,5 cm
Gemäldegalerie Alte Meister Dresden (Web Gallery of Art)

Ainsi que de cette série :

vignette vignette vignette vignette vignette
vignette vignette vignette vignette vignette

Lemoyne, premier peintre du Roy, dit de Liotard : "Je ne connais aucun peintre qui, tout en embellissant la nature, la traduise aussi fidèlement; ses portraits sont d'une vérité qui cause presque l'étonnement."
Les couleurs de ses pastels sont étonnamment bien conservées mais on ne sait pas comment il les fixait.

Liotard est, par ailleurs, l'auteur d'un traité des principes et des règles de la peinture que vous pouvez trouver ICI dans les annexes.

Joseph Ducreux 1735-1802

Elève et collaborateur de Delatour, 1er peintre de Marie-Antoinette, pur portraitiste qui se flattait de saisir l'humeur et le tempérament du modèle, une ambition qui nous parait aller de soi aujourd'hui.

Joseph Ducreux

Pastel

L'archiduchesse Marie-Antoinette d'Autriche
Future reine de France

1769, Pastel sur parchemin, 64,8 x 49,5 cm
Versailles

Portrait de commande à Vienne, avant le mariage, qui lui vaut d'être anobli et surtout d'être recherché dans toutes les cours.

Joseph Ducreux

Pastel

Louis XVI

Après 1787, Fusain et craie sur papier bleu, 49 x 30 cm
Musée Carnavalet, photo Roger-Viollet

Il est à Londres pendant la révolution et ce dessin lui sert peut-être à y réaliser les derniers grands portraits du roi.

Joseph Ducreux

Pastel

Portrait de Méhul

1795, Pastel sur papier bleu collé sur papier crème, 72,2 x 68,5 cm
Versailles, RMN, photo Gérard Blot

Etienne-Nicolas Méhul, 1763-1817, le compositeur surdoué qui inspira aussi bien Beethoven que Berlioz et bien sûr écrivit Le chant du Départ (paroles de Marie-Joseph Chénier, le frère d'André Chénier).

Joseph Ducreux

Pastel

Portrait de Delalande

1802, Pastel sur papier beige, 64,3 x 53,4 cm
Versailles, RMN, photo Gérard Blot

Jérome de Lalande, 1732-1807, l'astronome qui corrigea l'orbite de Vénus et participa à la création du Grand Orient de France.
Il est vrai que le mauvais caractère du modèle transparaît dans ce portrait.

Joseph Ducreux

Pastel

Autoportrait

Pastel sur papier, 64 x 52 cm
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola, Dist. RMN

Ducreux est mort sur la route de Paris à Saint-Denis, mais il avait gardé toute sa tête, il a multiplié les autoportraits, celui-ci est le dernier.

Par cohérence nous faisons suivre Ducreux par un "anonyme du 19è" afin de lier Méhul et Rouget de Lisle.

Jacques-Philippe Voïart 1756-1842

Qualifié Anonyme par le Louvre qui n'en donne pas moins son nom et le laïus, dont nous vous faisons grâce, que Voïart a écrit au dos de son ouvrage !
Responsable des subsistances pour l'armée et écrivain qui publiait sur l'art et le dessin il était fatal qu'il s'y essayât en fin de vie alors que son ami Rouget finissait la sienne chez lui. Il était proche de Prud'hon et Mayer.

Jacques-Philippe Voïart

Pastel

Claude-Joseph Rouget de Lisle

1835, Pastel sur papier bleu marouflé sur toile, 60,3 x 49,9 cm
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) - Photo Gérard Blot

Charles Joseph Natoire 1700-1777

Nimois, peintre et graveur (eau-forte), prix de Rome (1721), élève de Lemoyne, académie en 1734 où il sera professeur en 1737, directeur de l'Académie de France à Rome en 1751; mort à Castel-Gandolfo après avoir été anobli en 1753.

Charles Natoire

Pastel

Tête de vieillard

Pastel, pierre noire et sanguine sur papier chamois, 38,5 x 29,1 cm
© Musée du Louvre, RMN-Grand Palais Photo M. Beck-Coppola

Jean-Baptiste Perronneau 1715-1783

Elève de Laurent Cars puis de Natoire

Jean-Baptiste Perronneau

Pastel

Portrait du graveur Gabriel Huquier (1695-1772)

1747, Pastel sur papier bleu, 53 x 43 cm.
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola, Dist. RMN

L'un des plus anciens pastels de Perronneau. Ci-dessous la fille de G. Huquier

Jean-Baptiste Perronneau

Pastel

La petite fille au chat

1747, Pastel sur parchemin, 47 x 38 cm.
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola, Dist. RMN

Jean-Baptiste Perronneau

Pastel

Le Graveur Laurent Cars (1699-1771)

1759, Pastel sur papier gris-bleu, 58 x 49 cm
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola,RMN

Jean-Baptiste Perronneau

Pastel

Portrait of Théophile Van Robais

1770, Pastel on three sheets of blue paper, mounted on a prepared canvas, 74,3 x 57,5 cm
The J. Paul Getty Museum, Los Angeles

Claude Pougin de Saint-Aubin 172?-1783

Pastelliste estimable autant que rapide et prolifique, littérateur introduit dans le monde du théâtre et auprès de la margrave Karoline Luise von Baden-Durlach (Correspondance littéraire de Karlsruhe), il est une source abondante qui abreuve nos connaissances sur la période.

Pougin de Saint-Aubin

Pastel

Portrait de Pierre-Joseph Alary

Pastel sur papier marouflé sur toile, 65 x 54,5 cm
Académie Française © Châteauroux, Musée Bertrand

Pierre-Joseph Alary (1689-1770) qui fit partie des précepteur de Louis XV entre à l'Académie en 1723, fonde le Club de l'Entresol en 1724 où l'on trouvera Montesquieu et Mme de Pompadour. Quel entregent !

Jean-François Sompsois † 1797

Miniaturiste et pastelliste, fils d'un garde Suisse ou petit aristocrate champenois, sa carrière est à Saint-Petersbourg où il portraiture dans les années 50, au pastel, avec une technique sans faille et un petit talent, toute la cour impériale, en particulier Elisabeth première et ses dames d'honneur.

Jean-François Sompsois

pastel

Princesse Kourakine

1756, Pastel sur parchemin
Russie, Palais Chinois à Oranienbaum

Elena Stepanovna Kourakina (1736-1768), épouse du prince Alexandre Borissovitch Kourakine, figure ici l'été dans une série sur les saisons.
Il ne s'agit pas de la princesse Kourakine, grande amie de Mme Vigée-Lebrun, à laquelle celle-ci dédie ses Mémoires. Notons tout de même que de Sompsois (c'est ainsi qu'il signait) fréquenta Elisabeth Vigée-Lebrun en 88 avant qu'elle quitte la France.

Nous avons entamé le siècle avec une vénitienne, nous allons le fermer avec des anglais.

William Hoare 1707-1792

William Hoare, dit "of Bath" (Somerset) où il est né, a vécu et est mort.
Dessinateur doué, formé à Rome où il reste neuf années, pastelliste virtuose à la suite de Rosalba, portraitiste réputé et prolifique, sa production couvre sans doute toute la gentry et la classe financière du royaume sur près de soixante ans. Contentons-nous de cet autoportrait :

William Hoare of Bath

Pastel

Self portrait

1742, Pastel on paper, 50 x 38 cm
Royal National Hospital for Rheumatic diseases of Bath

Francis Cotes 1726-1770

Pastelliste par admiration de Rosalba et par émulation de Liotard qui est à Londres en 1853. Il abandonnera le pastel pour l'huile dans les années 60. Il meurt des suites d'un traitement contre la colique néphrétique.

Francis Cotes

Pastel

Portrait de Lady Mary Radcliffe

1755, Pastel sur papier marouflé sur toile, 65,7 x 45,7 cm
Musée de Cleveland, Gift of Edward B. Greene

Le musée, très respectueux titre : "The Right Honorable Lady Mary Radcliffe (1732-1798), Wife of Francis Eyre, Esq., 1755".

Francis Cotes

Pastel

Portrait of Joseph (1741-1786) and his Brother John Gulston (1750-1764)

1754, Pastel sur papier bleu, 63,7 x 82,6 cm
The J. Paul Getty Museum, Los Angeles

Puisque nous avons traversé le chanel faisons un saut Bond street à Londres chez
Daniel Gardner (1750-1805), un portraitiste au pastel en qui certains, outre-Manche, veulent voir un précurseur des Impressionnistes ?!

Daniel Gardner

Pastel

Cropley Ashley-Cooper with his sister Mary Anne Ashley-Cooper

1776, Pastel on paper, 50,7 x 40,2 cm
Musée de Cleveland, Severance and Greta Millikin Trust

Cropley sera le 6ème comte de Shaftesbury et Mary Anne Lady Sturt of Crichel.

John Russell 1745-1806

Elève de Fr. Cotes, portraitiste lui aussi, qui va rester fidèle au pastel dont il est un maître incontesté. Membre de la Royal Academy c'est LE pastelliste anglais.

John Russell

Pastel

Mrs. William Man Godschall (Sarah Godschall, 1730–1795)

1791, Pastel sur papier marouflé sur toile, 60,3 x 45,1 cm
New York, The MET, Gift of Mr. and Mrs. Arthur Wiesenberger, 1961

Au delà de l'accoutrement de la malheureuse nous avons là un tableau digne des plus grands. Sans compter qu'elle faisait, peut-être, d'excellents cookies ! Elle était la nièce de Sir Robert Godschall, Lord Mayor of London.

John Russell

Pastel

William Man Godschall (1720–1802)

1791, Pastel sur papier marouflé sur toile, 60,3 x 45,1 cm
New York, The MET, Gift of Mr. and Mrs. Arthur Wiesenberger, 1961

Un brave homme, Docteur en Droit, qui célèbre, par cette paire de portraits, le trentième anniversaire du couple (Sarah, outre son nom qu'il accola au sien, lui apporta quelques moyens - prononcez "meaullains", à la façon syndicale - dont le manoir et les terres de Weston). Il était membre de la Royale Société d'Histoire et d'archéologie (Society of Antiquaries of London) et de la non moins royale Société des arts du commerce et des manufactures (Royal Society of Arts). Il réalisa le catalogue des notes d'Isaac Newton et proposa un programme visant à améliorer la lutte de la police contre la délinquance, qui sévissait alors, par l'instruction de la jeunesse.

John Russell

Pastel

Boy and cat

1791, Pastel sur papier, 58,7 x 44,5 cm
Tate Gallery

John Russell

Pastel

Mme Janet Grizel Cuming (née Chalmers)

1794, Pastel, 59 x 44 cm
L'Hermitage à Saint-Petersbourg

So cosy

← Précédente
↑ Haut de page ↑
Suivante →