Croix
Flèche Flèche
Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
Accueil → Pastellistes → XXème p.1

3è République 1940 Etat français 1944 Epuration 1946 4è République 1958 5è République

←   Au XXème siècle   →

L'Impressionnisme a vécu mais le "Post" respire encore, devenant "Néo" qui à force de se surcolorer vire au Fauvisme l'espace de quelques années.
Dans les sociétés en ébullition la spiritualité a tôt fait de verser dans les déviances, là nous avons le Symbolisme, avec son avatar Nabi qui hésite entre enfantillage et ésotérisme.
De son côté Cézanne commence à déformer un espace qu'Einstein est en train de définir; le Cubisme à peine théorisé par Metzinger et mis en oeuvres par Braque et Picasso amorce son déclin; cette fois l'Art aura bien de la peine à renaître.
Avant et pendant cette effervescence les artistes vivent bien de leur production, après ce seront les marchands et les critiques ! (l'exception Picasso ne changeant rien à la remarque).

Commençons par le mouvement Nabi qui en vérité est du 19è, dernière décade, mais ce sont des jeunes gens dont la carrière et l'essentiel de l'oeuvre occuperont la première moitié du 20è siècle.

Les Nabis

Paul Sérusier 1864-1927

Le "Nabi à la barbe rutilante". Il vient assez tardivement à la peinture, passe l'été 88 à Pont-Aven où Gauguin l'abreuve de ses conceptions destructrices. Il rentre à Paris et enflamme à son tour ses amis de l'Académie Julian qui avec la naïveté de leur post-adolescence constituent le groupe Nabi. Des prophètes aux petits pieds qui se contenteront en peinture de nier la réalité des apparences pour feindre des savoirs cachés.
Leur dispersion se fait, bien sûr en quelques années, sans avoir laissé d'oeuvre majeure, mais la critique, fascinée comme souvent, continue à magnifier l'épisode.

Sérusier vivra la moitié du temps en Bretagne où il trouve une inspiration toute Post-Impressionniste, plutôt sympathique mais pour nous sans pastels.

Paul Sérusier

pastel

Chevalier de l'apocalypse

Pastel, Collection particulière

Paul Sérusier

pastel

La forêt à Châteauneuf du Faou

Pastel, 71 x 50 cm, Collection particulière

Ces deux pastels, bien faibles, ne sont pas représentatifs du reste de son oeuvre.

Pierre Bonnard 1867-1947

Le "Nabi très japonard". Les Nabis, entre autres gamineries, s'étaient affublés de surnoms et le Japonisme, depuis la découverte par Caillebotte du Manga d'Hokusai, avec sa Grande vague de Kanagawa et ses 36 vues du mont Fuji, faisait alors florès.

Pierre Bonnard

pastel

Projet d'affiche pour le Moulin Rouge

1891, Pastel sur papier gris, 32,8 x 50 cm
Musée d'Orsay, Paris ©ADAGP, photo RMN musée d'Orsay

Alors que les Beaux Arts s'étaient toujours flattés de se distinguer de la décoration les Nabis prétendaient se vouer, entre autres, à l'aspect décoratif de leur activité : affiches, décors de théâtre, illustrations d'ouvrages littéraires ...
Ce qui nous vaut cet unique pastel.

Edouard Vuillard 1868-1940

Le "Nabi zouave". Formation traditionnelle aux Beaux-arts, Nabi pour faire comme Maurice Denis, copain de lycée, fils à Maman qui ne se marie pas, amant officiel de la femme de son galeriste et ami, peintre agréable et grand décorateur de théâtre.

Edouard Vuillard

pastel

La naïade

1893, Pastel, 47 x 31 cm
Collection particulière

Edouard Vuillard

pastel

Sacha Guitry dans sa loge

1911-12, Pastel sur papier beige, 73,5 x 96 cm

Edouard Vuillard

pastel

Madame Gaboriaud

1931-32, Détrempe et pastel sur toile
Wadsworthatheneum

Edouard Vuillard

pastel

Le grand Teddy

1917, Détrempe et pastel sur papier marouflé sur toile, 1,49 x 2,86 m
Collection particulière

Le Grand Teddy était un café-bar-salon de thé, à Paris, pour le décor duquel Vuillard, sur commande, a réalisé trois grands panneaux ovales.

Edouard Vuillard

pastel

Femme en bleu

1925~35, Pstel sur papier vélin, 68,6 x 55,2 cm
Houston, MFA, Gift of Mr. and Mrs. Nicholas M. Acquavella

Ker-Xavier Roussel 1867-1944

Le "Nabi bucolique". Une formation sérieuse pour un petit talent, ami de Vuillard dont il épouse la soeur, Nabi sans plus, surtout décorateur : théâtre, palais nationaux (Chaillot en particulier). Un pastel :

Ker-Xavier Roussel

pastel

La Barrière

1892, Pastel, 21,5 x 17 cm
Musée d'Orsay, photo Lewandowski

Maurice Denis 1870-1943

Le "Nabi aux belles icônes". Théoricien des Nabis il veut découpler le tableau, simple objet coloré, de ce qu'il représente. Peintre chrétien il acquiert un vieil hôpital à St-Germain en Laye, le baptise Prieuré et en décore la chapelle; c'est aujourd'hui le Musée Maurice-Denis.
Maurice Denis a déployé pendant 40 ans une riche activité de décorateur que ce soit sur commandes publiques ou privées.
Anti-dreyfusard, Action Française, honoré sous Vichy, il meurt écrasé par un camion en 43.

vignette vignette vignette vignette

Jeanne Chaumat est la cousine de la 2è épouse de Maurice Denis, elle est mariée avec le médecin de l'établissement thermal de Vichy.
René de Castera 1873-1955, compositeur basco-landais, ami d'Albenitz et membre éminent de la Scola-Cantorum de Vincent d'Indy, a été représenté, en tourneur de page, au plafond du Théâtre des Champs-Elysées par Maurice Denis. Un croquis ? Allez!

Maurice Denis

Image

René de Castéra

1912, crayon, Collection particulière

Maurice Denis

Image

Femme nue de dos

Pastel, 58,2 x 74,5 cm
Musée d'Orsay, RMN

Nous choisissons, aussi, de vous montrer cette galerie de portraits des Nabis rassemblés chez Vollard, autour de Compotier, Verre et Pommes de Cézanne. Notez la présence d'André Mellerio, le critique et biographe de Redon.

Cliquez ICI.

Félix Valloton 1865-1925

Le "Nabi étranger". Suisse naturalisé, illustrateur, graveur-xylographe, ami de Vuillard, une peinture élégante et sobre.

Félix Valloton

pastel

Colloque sentimental

1898, Pastel et gouache sur papier, 45,5 x 64,5 cm
Cabinet d'arts graphiques des Musées d'art et d'histoire, Genève

Félix Valloton

pastel

La théière

Fusain et pastel, 24 x 25 cm
Collection particulière

Paul-Elie Ranson 1861-1909

Le "Nabi plus japonard que le Nabi japonard". Très impliqué dans le versant ésotérique de sa communauté initiatique il est le plus Nabi des Nabis et semble être allé jusqu'au "côté obscur de la force", nous voulons dire l'occultisme. Par ailleurs il est aussi un des initiateurs de l'Art Nouveau.

Paul Ranson

pastel

L'explication

1896, Pastel sur toile
Collection Musée Maurice Denis

Paul Ranson

pastel

Etoiles tombées

1900, Pastel
Collection particulière

Paul Ranson

pastel

Arbres et gros rocher

vers 1906, Pastel sur papier gris, 38 x 55 cm
Collection particulière

Georges Lacombe 1868-1916

Le "Nabi sculpteur". Si sa mère était peintre son père était sculpteur il n'y a donc rien de surprenant à voir le fils pratiquer la double activité. En 92 Sérusier qu'il a rencontré à Pont-Aven le fait admettre chez les Nabis où il se lie d'amitié avec Ranson qui vivra plusieurs années dans sa propriété l'Ermitage, près d'Alençon, en lisière de la forêt d'Ecouves qu'ils vont représenter dans nombre de leurs tableaux.
Athée mystique qui ne cherche pas à vendre, donc à plaire, son oeuvre étrange et toute personnelle nous interroge.
Mais commençons par une oeuvre de jeunesse, il a 20 ans, son talent est alors indemne de toute influence :

Georges Lacombe

pastel

Portrait de Rosa Bouvart

1889, Pastel, Collection particulière

La qualité de cette image autorise un grossissement assez didactique.

pastel

Curieusement, alors qu'il maîtrise le pastel il va cesser de l'utiliser, le reste de son oeuvre, c.a.d. les périodes Nabi et postérieures, le verront employer la détrempe, la tempéra à l'oeuf et l'huile bien sûr.
Contentons-nous donc de ce dessin où bizarrement le musée a cru discerner du pastel !

Georges Lacombe

pastel

Calvaire

1898, Crayon et pastel sur papier, 44,4 x 30,8 cm
© Brest, musée des beaux-arts, photo Jacques Bocoyran

Puisque nous sommes chez les Nabis vous pouvez aussi examiner ces deux sculptures.

Sculpture

Henri-Gabriel Ibels 1867-1936

le "Nabi journaliste". Affichiste, anarchiste, dreyfusard, peintre des lieux et milieux populaires.

Henri-Gabriel Ibels

pastel

Les acrobates de rue

Pastel, 34 x 26 cm
Collection privée, vu sur Drouot-Estimation

Henri-Gabriel Ibels

pastel

Le faucheur

Pastel, 24,5 x 42 cm
Collection privée, vu chez Beaussant-Lefevre

Mögens Ballin 1871-1914

Danois, juif, à Paris il rencontre Verkade puis part à Pont-Aven, se fait baptiser, se fait Nabi, se marie, fait cinq enfants, cesse de peindre, perd sa femme et meurt à 42 ans.
Il fut aussi orfèvre, très Art-Nouveau.
Ce croquis pour justifier sa présence.

Mögens Ballin

pastel

Paysage

Encre, 13,2 x 22 cm, RMN

Jan Verkade 1868-1946

Le "Nabi obéliscal". Hollandais, admirateur de Gauguin qu'il rencontre par Mogens Ballin, Nabi par Sérusier. Protestant à l'origine il se convertit au catholicisme à la suite de Ballin avec qui il séjourne au monastère franciscain de Fiesole. Il se fait moine à l'abbaye de Beuron, prêtre en 1902, sa carrière de peintre va s'étioler progressivement.

Jan Verkade

pastel

Autoportrait en moine

Craie et fusain, 34 x 30 cm
Saint-Germain-en-Laye, musée Maurice Denis-Le Prieuré
photo RMN Grand-Palais Benoît Touchard

Les Fauves

Contrairement au mouvement Nabi le Fauvisme n'a pas été conçu par un groupe de peintre mais, comme l'Impressionnisme, par la critique. C'est Louis Vauxcelles qui parla de cage aux fauves au Salon de 1905, un terme qui se veut désobligeant pour condamner une absence de lumière dont la même critique avait décrié l'omniprésence 25 ans plus tôt.

Portrait

Henri Matisse 1869-1954

Matisse se forme lui-même à la peinture, il se déforme parfois, il théorise aussi. Son oeil et sa main lui permettent des audaces qui ravissent ses amis, peintres, critiques et galeristes. Il est le chef de file du Fauvisme, qui, s'il ne dure que quelques années, marque de son empreinte tous les "grands" du siècle.
Après Cézanne Van Gogh et Matisse la peinture "classique" est définitivement "ringardisée" ce qui permet aux ignorants et aux maladroits de se prendre pour Braque ou Kandinsky.
Pas de pastel pour Matisse mais nous avons ce dessin, portrait de Chtchoukine grand amateur russe dont la collection constitue l'âme du Musée Pouchkine de Moscou.

Henri Matisse

Image

Portrait of Sergei I. Shchukin

1912, Fusain sur papier, 49,5 x 30,5 cm
New York, The MET, The Pierre and Maria-Gaetana Matisse Collection, 2002
© 2017 Succession H. Matisse / Artists Rights Society (ARS), New York

Henri Matisse

Image

Nu allongé

1938, Fusain sur papier, 60,5 x 81,3 cm
MoMA, © 2018 Succession H. Matisse / Artists Rights Society (ARS), New York

Un dessin dans lequel Matisse abandonne les grandes courbes qui lui sont habituelles pour des droites et des angles, une composition en Z ou en W comme vous voudrez, à moins qu'il ait été influencé, momentanément, par Mme Rij-Rousseau et son pseudo-cubisme triangulaire.
Matisse étant un personnage important poursuivons avec une sculpture, la chapelle de Vence et un collage :

Henri Matisse

Sculpture

La Serpentine

1909, Bronze, 56,5 x 28,5 x 19cm
Musee Matisse, Nice © Succession Henri Matisse

Henri Matisse

Photographie

Chapelle du Rosaire à Vence

1949-51, Architecte Auguste Perret
© Succession H. Matisse pour les oeuvres de l'artiste, © Photographie David Huguenin 2016

Henri Matisse

Sculpture

Baigneuse dans les roseaux

1952, Gouache découpée 118 x 171 cm
Musee Matisse, Nice © Succession Henri Matisse

Portrait

André Derain 1880-1954

Pionnier du Fauvisme avec Matisse, il participe aux balbutiements du cubisme mais revient vite à une forme de néo-classissisme, ilustrateur et décorateur, un rôle central mais autonome dans cette première moitié du vingtième siècle.
Piapiatons quelque peu : après la guerre il a une liaison avec la résistante Edmonde Charles-Roux qui avant d'épouser Gaston Defferre va ainsi collectionner les faveurs de ... Maurice Druon ... Orson Welles ... Muamar Kadhafi, et d'autres bien sûr. Elle appréciait les hommes à poigne semble-t-il? Derain est un costaud impressionnant qui trouve son alter ego avec Vlaminck.

André Derain

Image

Tête de femme

1922, Pastel sur papier, 57 x 44 cm
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London/ADAGP, Paris and DACS, London 2003

Henri Manguin 1874-1949

Elève de Moreau et donc ami de Marquet, Matisse et Rouault. Il expose au Salon d'automne de 1905 dans la fameuse salle VII aussitôt nommée "Cage aux Fauves" et passe ainsi pour un des créateurs du Fauvisme; mais c'est un fauve sans agressivité, un fauve à patte de velours.
Manguin est le peintre de l'harmonie des couleurs, de la douceur, du bonheur de vivre et de la lumière.

Henri Manguin

Pastel

Péniches en bord de Seine

1896, Pastel
Collection particulière

La photographie de cette oeuvre de jeunesse a été dégradée.

Henri Manguin

Pastel

Maisons au bord de l'eau

Pastel et crayon sur carton, 50 x 39 cm
Collection particulière

Henri Manguin

Pastel

Les Baigneuses

1917, Pastel sur papier, 109 x 142 cm
Collection particulière

C'est le plus grand pastel de Manguin, quant à ses dimensions, un des seuls, son oeuvre est à l'huile.

Albert Marquet 1875-1947

Petite personne effacée, boiteux et bigleux il va là où le vent le pousse. Après une formation des plus classique ses fréquentations, Matisse, Manguin et Camoin, l'embarquent dans l'aventure Fauve de 1905.
Sa vie et son oeuvre sont décomposées en deux périodes en fonction de celles qui les partagent.
Avec Yvonne, notoirement "bi", il verse dans le salingue. Puis après son mariage avec Marcelle, en 23, nous aurons de sages paysages qui témoignent et de son talent et de son travail.

Albert Marquet

Pastel

Bord de Seine

Pastel sur papier, 16,5 x 24,9 cm
Collection particulière

Charles Camoin 1879-1965

Il rencontre Matisse Manguin Marquet chez Moreau, protégé de Cézanne, se partage entre Paris et St-Tropez. Quelques portraits, des paysages clairs et lumineux, des femmes nues, "plus que nues" aurait chanté Mistinguet.

Charles Camoin

Pastel

Un pioupiou

1901, Fusain et pastel sur papier beige, 29 x 22 cm
photo © Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP © Adagp, Paris

Charles Camoin

Pastel

Femme étendue

1905, Pastel sur papier, 27,6 x 43,3 cm
Musée d'art moderne de Paris © Adagp, Photo : Eric Emo/Parisienne de Photographie

Maurice de Vlaminck 1876-1958

Personnalité complexe, sanctionné à la libération. Autodidacte qui prétend faire ce qu'il veut, ami de Derain avec qui il constitue le Groupe de Chatou, il passe de l'Impressionnisme au fauvisme puis au Cubisme, propagandiste de l'art Primitif, remonté contre Picasso, admirateur de Cézane et de van Gogh. Accessoirement coureur cycliste, motard, écrivain (pornographe) et violoniste. Mazette !

Maurice de Vlaminck

Pastel

Scène de rue

1926-1930, Encre noire et Pastel sur papier, 45 x 53,9 cm
Cleveland Museum of Arts,Gift of Lewis C. Williams in memory of Lewis B. Williams

Georges Rouault 1871-1958

Lui aussi élève de Moreau, il est le premier conservateur de son Musée. Bien que lié à Matisse, Mangin, Marquet et Camoin, ce n'est pas le Fauvisme qui le caractérise, pas longtemps en tout cas, mais son catholicisme.

Georges Rouault

Pastel

Femme aux cheveux roux

1908, Aquarelle, Gouache et Pastel sur papier, 28,2 x 20,2 cm
Collection particulière (Mitchell-Innes et Nash)

Fauvisme période sombre.

Georges Rouault

Pastel

Paysage de nuit - Le Bon Samaritain

1908, Aquarelle et Pastel, 67 x 95 cm
Fondation Yoshii © JL Losi © ADAGP Paris 2016

Georges Rouault

Pastel

Sideshow (La parade)

1907-10, Aquarelle, huile, encre et pastel sur papier marouflé sut toile, 65 x 100 cm
Centre Pompidou, Musée National d'Art Moderne, Paris, Gift of Mme Rouault and her children, 1959
On view at The Met Fifth Avenue in Gallery 964

Georges Rouault

Pastel

Nus aux bras levés

vers 1929, Encre, gouache, pastel, huile sur papier marouflé sur toile, 72,4 x 53,1 cm
Photo © Philippe Migeat - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP © Adagp, Paris

← Précédente
↑ Haut de page ↑
Suivante →