Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
... Pastellistes → Etats-Unis p.1

-30000 Asiatiques -15000 Europ.(solutréens) 1000 Vikings & Basques 1492 Colomb
1775 Guerre d'indépendance 1776 Proclamation des USA (T. Jefferson)
1789 G. Wahington 1846 G.améric-mexicaine 1861 G. de Sécession 2018 D. Trump

←   Aux Etats-Unis   →

Le pastelliste majeur, fierté de l'American Art, Mary Cassat, a été traité précédemment, nous n'y revenons pas.

David Johnson Kennedy 1816-1898

Né Ecossais il émigre aux Etats-Unis en passant par le Canada. Peintre amateur qui fut employé des chemins de fer puis qui épousa la petite-fille du président de l'Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie.

David J. Kennedy

Dessin

Entrée au port - Clair de lune

1881, Gouache, pastel, crayon, aquarelle sur papier vélin blanc, 23,5 x 38,1 cm
The Met, Rogers Fund, 1968

Sur un fond de gouache grise le blanc, celui du papier, est obtenu par grattage, les clairs par trempage-délayage, les oranges et les verts au pastel. Méticulosité et travail pour un rendu d'une précision étonnante.

Charles Marion Russell 1864-1926

Le peintre du Far West. Une énorme production, incontournable, des huiles et beaucoup d'aquarelles. Un dessin ? Allez !

Charles Marion Russell

Dessin

Bucking Horse and Cowgirl

Dessin

Peintre américain inconnu

Ce naufrage, une rare marine nocturne bien maîtrisée, a été légué au musée en 1889.

Artist unknown

pastel

Shipwreck

~1880, pastel sur papier, 22,2 x 42,9 cm
Phildelphia Museum of Art, The Andrew Nebinger Collection, bequest of Robert Nebinger, 1889

Dessin

Par Fantin-Latour
Au Louvre, fragment

James Abbott McNeill Whistler 1834-1903

Natif du Massachussetts son enfance est en russie où travaille son père, il commence sa formation à l'Académie Impériale et la poursuit à Paris chez Charles Gleyre. Il présente La dame en blanc au salon des refusés de 63.
Dandy au mauvais caractère, procédurier, en 66 il se fait trafiquant d'armes à Valparaiso. A Londres où il vit on le considère comme un précurseur et de fait son influence est grande, y compris pour le "Japonisme".

James Whistler

pastel

Le Grand Canal, Venise

1879, Pastel sur papier beige, 17,4 x 27 cm
Smithsonian American Art Museum, Freer Gallery of Art and Arthur M. Sackler Gallery , Gift of Charles Lang Freer

La centaine de pastels vénitiens de Whistler (1879-80) a durablement influencé les jeunes peintres américains tels Blum ou Twachtman qui au départ, au moins, ont comme lui beaucoup utilisé la couleur du papier.

James Whistler

pastel

Note in Pink and Brown

1880, Pastel et fusain sur papier vélin brun, 29,8 x 18,4 cm
The Met, Harris Brisbane Dick Fund, 1917

Whistler a souvent expliqué ressentir les couleurs comme des musiques, une formule désormais quasi incantatoire dans la peinture contemporaine. La note rose, évoquée ici, des linges accrochés au balcon fait écho avec la robe et le bonnet des figures ; le brun des fenêtres avec celui de la signature.

James Whistler

pastel

Bord de mer

~1903, Aquarelle avec rehauts de pastel, 25 x 37,2 cm
Musée du Louvre département des Arts graphiques, © RMN 1998

Quarante ans après Boudin.
Ces quelques dessins illustrent bien peu l'influence que Whistler a eu sur la peinture américaine, autant par sa renommée que par ses oeuvres.

Edwin Austin Abbey 1852-1911

Né à Philadelphie, peintre surtout dessinateur talentueux il eut une riche carrière d'illustrateur au service du magazine "harper's Weekly" qui le conduisit à s'installer à Londres.
Sa production est considérable, nous avons dénombré plusieurs centaines d'études au pastel pour illustrer aussi bien les oeuvres de Shakespeare, Dickens, le couronnement d'Edouard VII que pour orner, par sa Quête du Saint Graal, la Librairie publique de Boston. Contentons-nous de ces quelques exemples.

Edwin Abbey

pastel

Portrait de Mme Abbey en robe rose

1896, pastel à l'huile sur papier préparé, 44,5 x 34,3 cm
Yale University Art Gallery

Edwin Abbey

pastel

Etude pour la tête d'Hamlet

Pastel sur papier gris, 36,2 x 27,6 cm
Yale University Art Gallery

Edwin Abbey

pastel

The Dirge of the Three Queens

1895, Pastel sur papier gris, 36,2 x 27,6 cm
The Met,

Ce pastel illustre une scène de la pièce de John Fletcher, probablement écrite en collaboration avec Shakespeare, Two Noble Kinsmen (1634).
Les trois reines ont retrouvé les corps de leurs maris tués lors d'une bataille contre Créon, roi de Thèbes, elles traversent, en procession, le champ de bataille, un chant solennel s'élève :

Urns and odours bring away!
  Vapours, sighs, darken the day!
Our dole more deadly looks than dying;
  Balms and gums and heavy cheers,
  Sacred vials fill'd with tears,
And clamours through the wild air flying!

  Come, all sad and solemn shows,
  That are quick-eyed Pleasure's foes!
  We convent naught else but woes.

Vous êtes invités à prendre un précieux accent so british et à déclamer ces vers. Excellent exercice articulatoire, après lequel vous filez au pub cultiver la couperose.

Julian Alden Weir 1852-1919

Son père était professeur de dessin à l'Académie Militaire de West Point (NYC), où il est né. Etudes aux Beaux-Arts à Paris, classe de Gérôme, fréquente Pont-Aven, ami avec Bastien-Lepage.

Alden Weir

pastel

Boats

~1890, Pastel and graphite on paper 21,6 x 34,3 cm
The Met, Gift of Margaret and Raymond J. Horowitz, 1980

Initialement horrifié par l'Impressionnisme, peintre académique de fleurs-portrait-paysage-scène de genre, il vient au pastel par l'entrainement de Whistler tandis que sa palette s'éclaircit pour finir Impressionniste 20 ans après la bagarre.

Alden Weir

pastel

The Window Seat

1889, Pastel and graphite on paper, 33,7 x 44,5 cm
Collection privée

John Henry Twachtman 1853-1902

Originaire de Cincinnati (Ohio), élève de Duveneck qui l'envoie poursuivre sa formation à Munich il passe ensuite par Julian à Paris.
Proche de Weir avec qui il expose, ses pastels restent dans la lignée de ceux de Whistler.

John Twachtman

pastel

Paysage

~1890, Pastel sur papier (pumice) monté sur carton 35,6 x 44,8 cm
The Met, Rogers Fund, 1925

Cecilia Beaux 1855-1942

D'origine française, sa mère meurt 12 jours après sa naissance, c'est son père, Jean Adolphe Beaux, peintre, qui l'élèvera. Elle se perfectionne à Paris -avec T. Robert-Fleury-, où elle est médaillée en 1900. Essentiellement portraitiste elle va délaisser l'impressionnisme pour un réalisme à la Singer-Sargent. Jamais mariée, une longue carrière très honorée, à juste titre.

Cecilia Beaux

pastel

Ethel Large (Mme James Page)

1890, Pastel sur papier, 36,8 x 29,2 cm
Philadelphia Museum of Arts, Gift of Raymond J. and Margaret Horowitz, 2008

William Merritt Chase 1849-1916

Il se forme en Europe, à Munich, séjourne à Venise et en Espagne, évite la France où la peinture bouillonne pourtant. Impressionnniste aux couleurs outrées, un bon élève qui fait de son mieux.
Enseignant compulsif, toute la peinture américaine du 20è siècle est passée chez lui. Si whistler relance le pastel c'est Chase qui en est le pivot, le faisant basculer du côté de la peinture comme medium à part entière.
Une fin de vie désolante en Californie; mort d'une cirrhose du foie.

W. M. Chase

Image

Autoportrait

1883, Pastel

W. M. Chase

Image

Portrait de son épouse (Alice Gerson)

1900, Pastel

W. M. Chase

Image

Hall at Shinnecock

1902, Pastel sur toile, 81,6 x 104,1 cm
Chicago (Illinois), Terra Foundation for American Art, Daniel J. Terra Collection, 1988

Au 1er étage de la résidence des Chase à Long Island (New York), Alice dans le fauteuil, deux de ses filles (Alice et Koto) assises sur le parquet avec des crépons japonais, William lui-même est visible dans le miroir de l'armoire du fond.
Peut-être le meilleur pastel de Chase qui tranche ainsi avec ceux pour lesquels le pastel est un dessin, comme Whistler, Weir et Twachtman; après lui le pastel est une peinture.
Il fait partie des cinq fondateurs de la "Society of Painters in Pastel" en 1882 avec Blum, Beckwith, Jones (dont nous n'avons pas trouvé les pastels) et Blashfield (Peintre d'Histoire surtout Muraliste); sa première exposition se fera en 84 avec Millet et Ulrich au 290 de la 5è avenue.

W. M. Chase

Image

The beach at Zandvoort

1883, Pastel, 71 x 141 cm
WahooArt.com

W. M. Chase

Image

End of the season

1884, Pastel sur papier, 35 x 45 cm
Mount Holyoke College Art Museum
Gift of Mrs. Dickie Bogle (Jeanette C. Dickie, Class of 1932)

Robert Frederick Blum 1857-1903

Né à Cincinnati comme Twachtman son ami d'enfance, il passe deux ans à Venise avec Chase et Whistler qui le poussent au pastel et au Japonnisme.

R. Fr. Blum

Image

Studio of Robert F. Blum

1883-84, Pastel, 71,1 x 136,5 cm
Cincinnati Art Museum, Gift of Henrietta Haller

R. Fr. Blum

Pastel

The Cherry trees (Cerisiers)

1891, Pastel sur papier (sable), 25,4 x 31,1 cm
The Met, Bequest of Susan Vanderpoel Clark, 1967

Blum voyagea pour de bon au Japon réalisant force croquis au pastel, celui-ci fut effectué au jardin de Mukojima sur une route réputée pour ses cerisiers, en fleurs en ce début avril.

James Carroll Beckwith 1852-1917

Amis lecteurs sachez qu'il est né à Hannibal (Missouri), formation académique à NewYork puis à Paris avec Yvon et enfin actualisée avec Carolus Duran.

J. Carroll Beckwith

Image

The Veronese Print

~1890, Pierre noire et pastel sur papier vélin gris, 27,6 x 20,6 cm
The Met, Gift of Janos Scholz, 1949

Portrait

1890, Public domain

Il parcourut la France et l'Italie, réalisa moult copies et remplit un grand nombre de cahiers d'études; avec un vif intérêt pour Véronèse, voilà probablement l'origine du dessin en arrière plan : Madone en gloire avec St Sébastien et d'autres Saints qui se trouve dans l'église San Sebastiano à Venise.
Jaugez la discrétion et l'économie de moyens de cet admirable portrait !

Enfin nous ne pouvons résister au besoin de vous montrer ce portrait qu'il fit de Mark Twain, du Missouri comme lui, et dont la pipe semble tout droit sortir de la poche du père de Tom Sayer ou d'Huckleberry Finn. Les lecteurs restent parfois des enfants.

Arthur Wesley Dow 1857_1922

Il est à Paris de 1884 à 89, étudie chez Julian, les étés à Pont-Aven avec Gauguin et Bernard. A Boston il s'entiche d'Hokusai, le japonisme restera présent dans son oeuvre, peinte et gravée, et dans son enseignement qui font de lui le père de l'évolution de la peinture américaine. Son influence va croissant, elle se continue ...
Pas de pastel, voyons cette oeuvre gravée pour le situer.

Arthur Wesley Dow

pastel

The Derelict (Le dernier bateau)

1916, Bois gravé, 17,6 x 13,7 cm
Zimmerli Art Museum at Rutgers University

Preston Dickinson 1889-1930

Elève de Chase puis de Julian à Paris. Représentant précoce du Précisionnisme.

Preston Dickinson

Dessin

The Water Gate

1922, Pastel fusain encre et lavis sur papier, 54,6 x 41,3 cm
New York le Met, Gift of Sam A. Lewisohn, 1950

Ce n'est pas tant la précision du trait que la simplification des formes et des sujets qui caractérise le Precisionism. Un univers le plus souvent urbain et industriel, dépouillé, juste silhouetté, sans figure, une composition épurée, qui se présente à la fois naturaliste et cubiste. Cornaqués par Stieglist, ce mouvement informel ne sortira pas des Etats Unis et se limitera aux années 20. Il marque bien l'évolution américaine des grands espaces naturels vers l'empire mécanique des gratte-ciel et du futurisme.

Preston Dickinson

Dessin

Nature-Morte

Pastel sur papier contre-collé sur carton, 48,3 x 61 cm
New York le Met, The Lesley and Emma Sheafer Collection, Bequest of Emma A. Sheafer, 1973

Charles Sheeler 1883–1965

Photographe pour vivre, peintre passé par Chase et par Paris, il se veut "Précisionniste" et il l'est :

Charles Sheeler

pastel

Autoportrait

1924, Pastel sur papier, 58,4 x 48,2 cm
National Portrait Gallery, Smithsonian Institution

Charles Sheeler

pastel

Amaryllis

1924, Pastel, 68,6 x 55,5 cm
Cleveland Museum of Arts, Purchase from the J. H. Wade Fund, 1927.48

Charles Demuth 1883-1935

Elève également de Chase mais aussi de l'Académie Julian, il croise le cubisme, "Avant-gardiste" chez Stieglitz son "Précisionnisme" est une forme de "Cubisme" aplati !
Le discours sur l'art est souvent le fait d'une critique qui prétend intellectualiser un mouvement qui autrement resterait sans prétention. Ainsi de Demuth, homosexuel fragile, qui aquarellise des fleurs et des paysages dont la banalité poétique n'en demandait pas tant.

Charles Demuth

Dessin

Tulipes roses

1930, watercolor and graphite on paper, 34,6 x 48,9 cm
Collection of the Demuth Museum, Lancaster, PA

Charles Demuth

Dessin

La Baie

1912, watercolor on paper, 25,4 x 35,2 cm
Collection of the Demuth Museum, Lancaster, PA, gift of John H. Muth

Charles Demuth

Tableau

I Saw the Figure 5 in Gold

1928, Oil, graphite, ink, and gold leaf on paperboard (Upson board), 90,2 x 76,2 cm
The MET, Alfred Stieglitz Collection, 1949

Bon, ce n'est pas un pastelliste mais ce 5 nous plaisait bien, par la radiance centrée de la composition et la complémentarité des ocres-ferreux sur ce fond de gris-bleutés.
Nous avons vainement cherché l'origine de cette vision dans la Bible et les Figures de l'Apocalypse avant de comprendre qu'elle venait de ce Poème de William Carlos Williams intitulé The Great Figure :

Among the rain
and lights
I saw the figure 5
in gold
on a red
firetruck
moving
tense
unheeded
to gong clangs
siren howls
and wheels rumbling
through the dark city.

Pour la spiritualité vous repasserez, mais dès qu'il est question d'or...

Thomas Wilmer Dewing 1851-1938

Il étudie chez Julian de 76 à 79, fonde en 98 avec Twachtman, Weir et Hassam le groupe "The Ten" (The Ten American Painters) qui se désolidarise du conservatisme des sociétés artistiques traditionnelles, ils se veulent "Impressionnist".
Son épouse, Maria Oakey Dewing (1845-1927), qu'il a souvent représentée, est également un peintre reconnu, des fleurs beaucoup mais pas de pastel.

Thomas Dewing

Pastel

The Evening Dress

Pastel sur papier brun, 36,2 x 27,9cm
The Met, George A. Hearn Fund, 1966

Thomas Dewing

Pastel

Lady in white

1895, Pastel sur papier coloré, 36,8 x 28,6 cm
Smithsonian American Art Museum, Gift of Page Cross

Vêtues d'une simple et longue robe ou bien dénudées les femmes de Dewing sont toutes du même modèle : longilignes affectant un air perdu qui se voudrait rêveur, vous savez ces poseuses qui cachent leur sottise sous un masque d'indifférence lointaine. La critique américaine parle de femmes "aritocratic" !

Thomas Dewing

Pastel

Standing Nude Figure of a Girl

Pastel, 26,4 x 17,5 cm, Smithsonian American Art Museum, Gift of John Gellatly

← Précédente
↑ Haut de page ↑
Suivante →