Croix
Flèche Flèche
Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
Accueil → Annexes → Modèles p.2 Retour à la page 1 Retour aux pastellistes

Modèles et compagnes

Poursuivons ce défilé de modèles, qui furent souvent des Muses, en axant cette page sur le 19è siècle, la période où l'indépendance des idées et des moeurs gagne le corps social, tout du moins la portion cultivée de celui-ci.

Photo

Victorine Meurent 1844-1927 et Manet

Exhibitionniste insolente qui vous toise d'un fier regard qui semble vous demander : "Vous avez quelque chose à redire ?!". Sans grâce particulière, un corps quelconque, seule sa rousseur pourrait la distinguer. Malgré tout, à 16 ans cette parisienne, fille de petites-gens, au parler gavroche, entame une carrière de modèle, nue donc, dans divers ateliers dont celui, indépendant de l'Ecole des Beaus-Arts, de Couture, maître de Fantin-Latour, Manet, Puvis et beaucoup d'autres, mais retenons surtout Manet dont elle deviendra le modèle attitré jusqu'à son départ pour l'Amérique.
Outre Manet elle pose aussi pour Alfred Stevens (1823-1906), peintre belge injustement oublié avec qui elle entretient une liaison qui est peut-être pour elle une sorte d'essai car son homosexualité perdurera jusqu'à la fin.

vignette vignette vignette

Alfred Stevens

Tableau

Le Sphinx parisien

1867 Huile sur toile 53 x 72 cm
Anvers, KMSKA

Stevens est plus flatteur que Manet : post coitum animal nice ?

Alfred Stevens

Tableau

Le Sphinx parisien

1870 Huile sur toile 41 x 32,5 cm
Collection particulière

En Amérique, un séjour de quatre années peu documentées, elle commence à peindre, un apprentissage qu'elle poursuit chez Julian à son retour. Ses toiles, classiques, eurent l'honneur du salon dans les décennies 70-80. Bonne guitariste (elle en donne des cours dans les années vingt) elle chante aussi et continue à poser. Ci-dessous sa seule toile qui nous soit parvenue :

Victorine Meurent

Tableau

Le Jour des Rameaux

~1880 Huile sur toile
Musée municipal de Colombes

Et pour finir ce pastel en guitariste; elle vivait alors rue Bréda où était situé l'atelier de Goeneutte avant de s'installer à Colombes avec son amie Marie Dufour elle-même professeur de piano.

Norbert Goeneutte

Tableau

Femme à la guitare ou Victorine Meurent

~1884 Pastel sur papier gris marouflé sur toile 35,3 x 27,2 cm
© musée de Vernon

Norbert Goeneutte 1854-1894 bon peintre, grand graveur, il fait partie de la bande Clichy-Batignoles-Rome autour de Manet Renoir Zola Caillebotte, une belle carrière qui s'interrompt trop tôt (tuberculose) à Auvers-sur-Oise où il repose à côté de Van Gogh.

Norbert Goeneutte

Tableau

Le docteur Paul Gachet

1891 Huile sur toile
Musée d'Orsay, domaine public

La mer ne vous arrête pas ? Embarquons pour l'Angleterre (les autres prennent le tunnel) et allons faire connaissance avec les belles préraphaélites.
Le sujet n'étant plus le Pastel mais les Modèles nous en profitons pour exposer des huiles qui ne sont qu'évoquées dans les pages principales.

Lizzie Siddal 1829-1862 et Rossetti

Elizabeth plutôt menue commença sa carrière de modèle déguisée en garçon pour un tableau de Deverell, a qui Ruskin l'avait présentée, en 1849, La Nuit des Rois, acte II scène 4, dans lequel Dante Gabriel Rossetti figurait Feste, ci-dessous :

Walter Deverell

Tableau

Twelfth Night

1850 Huile sur toile 102 x 132,7 cm
Domaine public

Reprenons la trame de la pièce : Viola est une jeune fille qui, suite à un naufrage, se travestit en homme et devient le page du seigneur Orsino sous le nom de Cesario. Ici de gauche à droite : Lizzie Siddal en Cesario, Deverell qui se représente en Orsino et Rossetti en Feste (le fou).

Dessin

Après cette rencontre Lizzie devient un des modèles attitrés de Rossetti qu'elle épousera en 1860, après 10 années de pseudo fiançailles et peu avant de mourir : probable suicide au laudanum après la naissance d'un enfant mort-né*.
Elle aura été une fiancée trompée d'abondance par toutes celles qui suivent. Belle et grande rousse à la chevelure opulente et aux lèvres très dessinées, des yeux clairs qui rêvent, elle fixe l'archétype de la préraphaélite; les autres lui ressembleront fragilité émotionnelle en moins.
Par mimétisme elle fut peintre et poète, pas sotte et pas maladroite mais sans grand talent.

John Everett Millais

Tableau

Ophelia

1851-52, Huile sur toile, 76,2 x 111,8 cm
Tate Galery

Aquarelle

Hamlet acte IV scène 7. Ophélie se noie dans un ruisseau. Elle a perdu la raison après l'assassinat de son père, Polonius, par Hamlet, son amant qui croyait tuer son oncle Claudius, meurtrier de son père dont le spectre avait demandé cette vengeance. Ceux qui s'embrouillent peuvent aller voir la pièce où à la fin Laërte, le frère d'Ophélie, trucide Hamlet avec une épée empoisonnée, lequel avant de mourir récupère l'épée et peut enfin estoquer Claudius.
Baissez le rideau and applause.
"Something is rotten in the state of Denmark".
Lizzie prit froid en posant dans une baignoire et Millais dû régler les frais médicaux !

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Regina Cordium

1860, Huile sur toile, 86,4 x 66 cm
Tate Galery

Cette reine de coeur comme portrait de mariage.

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Beata Beatrix

1864 (posthume donc), Huile sur toile, 86,4 x 66 cm
Tate Galery

Question du jour : Peut-on parler de naissance à propos d'un enfant mort-né ? Vous avez deux heures !

Fanny Cornforth 1835-1909 et Rossetti

Domestique, fille de forgeron dotée d'une superbe chevelure blond doré, désirable et désirante,

Dante Gabriel Rossetti

Dessin

Fanny Cornforth

1859, crayon graphite sur papier, 14 x 14,6 cm
Tate Galerie

Dante Gabriel Rossetti

Portrait

Aurelia (Fazio’s Mistress)

1863-73, huile sur bois (Mahogany = acajou), 43,2 x 36,8 cm
Tate Galerie

Inspiré par un recueil poétique de Fazio degli Uberti (1326-1360) adressé à la beauté de sa maîtresse Agnola de Vérone. Recueil traduit en anglais par Rossetti :

I look at the amorous beautiful mouth,
The spacious forehead which her locks enclose,
The small white teeth, the straight and shapely nose,
And the clear brows of a sweet pencilling.
(18-21)
I look at her white easy neck, so well
From shoulders and from bosom lifted out;
And her round cleft chin, which beyond doubt
No fancy in the world could have design'd.
(35-8)

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Lady Lilith

1867, Aquarelle et gouache, 51,3 x 44 cm
The MET (US), Rogers Fund, 1908

Effie Gray 1823-1897 et John Everett Millais

Effie (pour Euphemia) vivait son enfance dans la maison où le grand-père de Ruskin s'était suicidé. Il n'en faut pas plus pour que les familles décident du mariage des jeunes gens. John Ruskin, THE critique, effaré par les menstrues et la toison pubienne rechigne à la tâche. Fi ! Un homme inverti n'en vaut pas deux. Il mourra vierge comme un quelconque Préboist.
Effie, elle, ne le restera pas, Millais que son pseudo époux admire en fait son modèle et s'occupe d'elle avec la bénédiction du benêt qui les invite chez lui, en Ecosse. Divorce, mariage (1855), huit enfants; ah les braves gens !

John Everett Millais

Tableau

The Order of Release

1852, Huile sur toile, 102,9 x 73,7 cm
Tate Gallery

L'épouse (Effie) qui remet l'ordre de libération de son mari a-t-elle sacrifié sa vertu pour l'obtenir ? Son visage, fermé, peut le laisser supposer.

John Everett Millais

Tableau

John Ruskin

1853-54, Huile sur toile, 71.3 x 60.8 cm
Ashmolean Museum, University of Oxford

John Everett Millais

Tableau

Portrait of Effie Millais

1873, Huile sur toile, 112 x 84,1 cm
Perth Museum and Art Gallery

Sophie Gray 1843-1882 et John Everett Millais

Sophie est la jeune soeur d'Effie, elle a 12 ans lors du mariage de sa soeur et va poser pour des emplois de très jeune fille. Son beau-frère l'utilise régulièrement et parfois use de sa jeunesse pour "rafraîchir" le visage d'Effie. Une relation qui suscite bien sûr des rumeurs.

Sa santé mentale est fragile, l'anorexie conduit Millais à la faire soigner par le Dr Thomas Harrington Tuke dans son asile. Elle se marie en 73 avec Sir James Caird mais meurt, décharnée, de son anorexie.

John Everett Millais

Tableau

Automn Leaves

1853-54, Huile sur toile, 102,7 x 60.8 cm
© Manchester City Galleries

Des feuilles mortes prêtes à être brûlées. Feux de la passion et fin de l'innocence.

Annie Miller 1835-1925 et William Holman Hunt

Barmaid repérée par Hunt qui projette de l'épouser mais qui part en Palestine en 54. Elle pose pour Millais et Rossetti puis se marie en 63 avec un officier (Thomson). Les mauvaises langues considèrent qu'elle entretînt, avant et après son mariage, des relations "privilégiées" avec Hunt, Rossetti, et d'autres...

William Holman Hunt

Tableau

The Awakening Conscience

1856, Huile sur toile, 76,2 x 72,1 cm
Domaine public

La prise de conscience de la faute qu'elle s'apprête à commettre semble être le ressort qui fait quitter les genoux et s'arracher des bras, tentateurs du partenaire. Quelle leçon pour notre jeunesse dévoyée ! Hum...

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Woman in Yellow

1863, Aquarelle sur papier, 40,6 x 30,5 cm
Tate Gallery

Portrait

Jane Morris 1839-1914 et William Morris

Jane Burden, repérée par Rossetti et Burne-Jones, elle est leur modèle pour la Reine Guenièvre, Iseult... Ennamouré Morris l'épouse en 59. Sans culture initiale, elle était destinée à être domestique, elle va se rattraper au fil des années et des lectures, deviendra une bonne pianiste, parlera français et Italien
Chassé-croisé : tandis que Morris s'égare avec Giorgiana Burne-Jones elle fera de même avec Rossetti, Burne-Jones de son côté étant heureux avec Maria Zambaco ! (Vous ne rêvez pas c'est bien là the prude and victorian Albion)

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

The Day Dream

1880, Huile sur toile, 159 x 93 cm
Victoria and Albert Museum, London

Alexa Wilding 1847-1884 et Rossetti

Un père facteur de piano, des oncles bouchers, une alphabétisation sommaire, à 18 ans, couturière, elle vit chez sa grand-mère et est repérée sur le Strand par Rossetti qui va la convaincre de poser pour lui.
Elle meurt au terme de 19 années de collaboration après avoir été Sibylle, Vénus, Véronique, Lilith, Béatrice, avoir trouvé le Graal ... et mis au monde deux enfants de père inconnu auquel ils ressemblaient d'ailleurs.

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Monna Vanna

1866, Huile sur toile, 88,9 x 86,4 cm
Tate Gallery

Rossetti avait primitivement nommé cette oeuvre qu'il considérait comme sa meilleure "Venus Veneta".

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Lady Lilith

1872, Huile, 96,5 x 86,1 cm
Delaware Art Museum, Samuel and Mary R. Bancroft Memorial, 1935

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

The Blessed Damozel

1871 à 1878, Huile sur toile, 136.8 x 96.5 cm
Harvard Art Museums/Fogg Museum, Bequest of Grenville L. Winthrop

Un tableau sur lequel Rossetti est revenu pendant des années, qui illustre son poème le plus connu, bénie elle est au ciel et son regard plonge vers son amant allongé sur terre, des anges les séparent. May Morris 1862-1938, la jeune soeur de William Morris est le modèle de l'ange de gauche; féministe et décoratrice elle fut une figure éminente du mouvement Arts & Crafts.
Nous ne donnerions pas le Bon Dieu sans confession à l'ange du milieu.

Dante Gabriel Rossetti

Tableau

Venus Verticordia

1868, Huile sur toile, 81,3 x 68 cm
Russell-Cotes Art Gallery & Museum, photo by freeparking

Verticordia : qui change les coeurs. A Rome, les familles priaient au temple de Vénus Verticordia pour que le coeur des adolescents se tourne (verto) vers la vertu.
Une oeuvre dont Rossetti, comme pour beaucoup de ses toiles, a multiplié les versions.
Une femme qui papillonne, la flèche de Cupidon, la pomme du péché et celle de la Discorde et du Jugement de Pâris.
Une nudité qui choqua énormément l'Angleterre victorienne.

Portrait

Maria Zambaco 1843-1914

Née Maria Cassavetti, d'une famille de négociants greco-britanniques, cousine de Marie stillman et de Aglaia Ionides (épouse Coronio) dont la mère était proche de Morris et Rossetti. Une des "Trois Graces" donc.
Elle perd son père à 15 ans, l'héritage la rend autonome et son caractère affirmé la dispense de chaperon...
pia pia pia !
Fiancée en 1860 avec George du Maurier (grand-père de Daphné du Maurier), mais mariée avec le Dr Zambaco. Ils partent vivre en France, ont deux enfants, le mariage se délite et elle rentre à Londres chez maman. Na !
Enfin elle pose aussi, pour Wistler, pour Rossetti et surtout pour Burne-Jones avec qui elle va avoir la liaison scandaleuse que vous connaissez.
Maria part se former à la peinture à Paris chez Alphonse Legros et à la sculpture auprès de Rodin. Elle expose à son retour avec quelques succès et médailles.

Edward Burne-Jones

Tableau

Phyllis and Demophoön (The Tree of Forgiveness)

1870, Huile sur toile, 190,5 x 106,6 cm
Lady Lever Art Gallery

Un arbre du pardon ou de la repentance qui s'il fit beaucoup jaser nous montre qu'ils continuèrent une certaine collaboration.

← Page précédente
↑ Haut de page ↑
Retour aux Préraphaélistes →