Croix
Flèche Flèche
Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
Accueil → Pastellistes → XVIIème siècle p.2

Henri IV (Marie de Médicis)
1610 Louis XIII (Richelieu) 1643 Louis XIV

Au XVIIème siècle en Italie

Si la France est déjà, depuis plusieurs siècles, un état-nation, ce n'est pas encore le cas de l'Italie (ni de l'Allemagne). Les sujets des royaumes, principautés, duchés ... s'ils partagent une surculture commune sont avant tout Napolitains, Romains, Florentins, Vénitiens ... et les courants artistiques souvent rivaux ne s'unifient qu'au gré des déplacements des meilleurs, initiés par le goût des mécènes que sont les Princes et les Eglises.
La fin du seizième était celle du Maniérisme, réaction à l'ambition perfectionniste de la renaissance; le début du dix-septième sera celui du Baroque qui n'est qu'une exagération du précédent et perdurera longtemps, jusqu'au Rococo, lors même que se dessine un retour à l'ordre et au classissisme.

Christophe Allori 1577-1621

Florentin, ici aussi on est peintre de père en fils mais il va savoir sortir du manièrisme de ses prédécesseurs, simplifier ses compositions et illuminer ses oeuvres. Le soin qu'il apporte à ses toiles ne peut que l'aider dans ses pastels. Comme celui-ci :

Cristofano Allori

pastel

Duchesse de Bracciano, Flavia Perreti ? Isabelle de Médicis ?

Pastel sur papier bleu, 38 x 27 cm
© Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

Andrea Commodi 1580-1638

Florentin, élève de Barocci, donna dans les années vingt cet extraordinaire autoportrait. La présence du regard est unique.

Andrea Commodi

pastel

Autoportrait

Giuseppe Cesari, Cavalier d'Arpino, 1568-1640

Romain, Le Joseppin, surtout fresquiste d'églises, utilisait le pastel pour ses dessins préparatoires :

vignette vignette vignette vignette vignette

Baldassare Franceschini, Volterrano, 1611-1689

Toscan, modeste fresquiste, a donné quelques pastels dont :

Il Volterrano

pastel

Portrait d'Antonio Baldinucci

1681, Pastel sur papier
Florence, Palais Pitti, Galerie palatine

Antonio, fils de Philippe Baldinucci l'historien d'art, âgé ici de 16 ans, déjà visiblement fragile, il deviendra prêtre jésuite (Diocèse de Veroli) prônant macération, discipline et autres flagellations publiques. Béatifié au 19è.
Exprimons des réserves sur le support, nous distinguons, semble-t-il, une apparence de toile, et sur le médium qui paraît avoir reçu des coups de pinceau !

Giovani Antonio Lazzari, 1639-1713

Vénitien, c'est lui qui formera la Carriera, dont nous parlerons plus tard, au pastel (et aux miniatures). Le portrait d'enfant ci-dessous n'est pas sans faire penser au Portrait d'une demoiselle Le Blond de Rosalba.

Gian Lazzari

pastel

Portrait d'un jeune garçon

Benedetto Luti, 1666-1724

Baroque florentin, il eut les Van Loo pour élèves

Benedetto Luti

pastel

Autoportrait

Pastel sur papier bleu-vert jauni, 38,7 x 25 cm
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais, Photo S. Nagy

Benedetto Luti

pastel

Tête d'homme barbu

1715, Pastel sur papier bleu, 39,4 x 29,7 cm
Philadelphia Museum of Art, Joseph F. McCrindle Collection, 2008

Quelle intensité ! Un maître.

Benedetto Luti

pastel

Tête de femme penchée

Pastel, 41 x 31,5 cm
Bayonne Musée Bonnat, RMN-Grand Palais, Photo M. Bellot

Benedetto Luti

pastel

Etude pour une femme en rouge

1717, Pastel sur papier bleu, 41,9 x 34 cm
New York, le MET, Gwynne Andrews Fund, 2007

Une rare blondeur sur un fond lui même blond, appréciez le travail de lumière et de jeu des valeurs.

Benedetto Luti

pastel

Etude pour un garçon à la veste bleue

1717, Pastel sur papier bleu, 40,6 x 33 cm
New York, le MET, Gwynne Andrews Fund, 2007

Au XVIIème siècle en Flandre et en Allemagne

Pierre Paul Rubens 1577-1640

Tout important qu'il soit, par sa production, aidée il est vrai par un atelier qui comprend des assistants comme Van Dyck ou Brueghel l'ancien, et par la taille de ses oeuvres, Rubens n'est pas un pastelliste; nous nous contenterons donc de deux dessins plutôt réussis qui mettent en évidence sa facilité.

Pierre Paul Rubens

pastel

Nicolas au collier de corail

1619, Vienne, Albertina

Pierre Paul Rubens

pastel

Nicolas au chapeau rouge

1626, Fusain, sanguine avec rehaut de craie blanche, 29,2 x 23,2 cm
Vienne, Albertina

Nicolas, son dernier fils, né en 1616.

Wallerant Vaillant 1623-1677

Il lui arriva de délaisser la manière noire de la gravure pour la couleur des pastels avec lesquels il commit ces portraits lors de son séjour en France, invité par Anne d'Autriche pour le mariage de sa petite fille Marie-Thérèse.
Lillois, sa carrière est à Amsterdam mais il parcourut la France, l'Allemagne, la Bohème où il se forme à la manière noire et au pastel auprès de Rupert du Rhin, et l'Italie.

vignette vignette vignette vignette

Heinrich Dittmers 1625-1677

Hambourgeois formé en Hollande après un passage en Italie il fut peintre de cour au Danemark. Outre ses toiles et ses dessins à la pierre noire nous lui connaissons ce rare pastel :

Henrich Dittmers

pastel

Jupiter og Antiope

Pastel, 44,4 x 34,3 cm
SMK Statens Museum for Kunst Copenhague,

Théobald Michau 1676-1765

Né en France, Tournay était alors françoise, mort quasi nonagénaire à Anvers, Michau est un flamand et son oeuvre itou. Il ne prend pas le virage du 18è et trouve naturellement sa place ici en dépit de sa longévité.

Théobald Michau

pastel

Landscape with an Arch

Pastel 20,7 x 32 cm
Musée de l'Ermitage, Saint-Petersbourg

Au XVIIème dans les îles britanniques

Edmund Ashfield ?-~1679

Si la biographie de ce natif du Buckinghamshire, reste controversée son talent est, lui, indiscutable. Il produit au cours des années 70 une série de portraits au pastel qui prédisent le siècle suivant. Ainsi :

Edmund Ashfield

pastel

Sir John Maitland, 1st Duke of Lauderdale

Pastel sur papier, 28,5 x 22,5 cm
British museum, 1908, 0714.47

Edward Gibson 1657-1701

Le décalage de style pourrait faire douter de l'attribution de cette oeuvre étonnamment moderne.

Edward Gibson

pastel

Autoportrait

1696, Pastel sur papier, 27 x 20 cm
© National Portrait Gallery, London. NPG 1880

← Précédente
↑ Haut de page ↑
Suivante →