Lascaux AUTOUR du PASTEL Picasso
_ Lascaux _ Fouquet _ Jean Perréal _ Carrache _ François Lemoine _ Quentin de La Tour _ Toulouse-Lautrec _ Degas _ Rouault _ Picasso _
Accueil → Pastellistes → XVIIIème siècle p.1

Louis XIV 1715 Louis XV (Régent Louis d'Orléans 1722)
1774 Louis XVI 1792 Convention 1795 Directoire 1799 Consulat

Les Pastellistes au 18 ème siècle

Au cours des siècles précédents, le pastel restait une technique d'appoint voire un moyen de colorier rapidement des esquisses ou des ébauches, des études préparatoires; c'est au 18ème qu'il va devenir autonome, un médium à part entière. Avec la vogue du portrait, des peintres comme de La Tour vont nous laisser quantité d'oeuvres que nous nous proposons de parcourir.

Mais commençons par l'initiatrice.

Rosalba Carriera 1675-1757

En 1720, en pleine Régence (Louis XV a 10 ans), arrive à Paris un peintre vénitien, une femme : Rosalba Carriera qui va y rester un an. Le tout Paris de l'aristocratie et des arts, à commencer par le Roi et le Régent se presse rue de Richelieu, chez Crozat* où elle loge, pour lui faire exécuter leur portrait.

* Un collectionneur et un mécène dont nous pouvons trouver l'essentiel des trésors au musée de l'Hermitage à Saint-Pétersbourg.

Rosalba Carriera

Image

Autoportrait avec sa soeur Giovanna

1715, Florence, corridor Vasari

Rosalba Carriera

Image

Portrait d'Antoine Watteau

Watteau est mort en 1721 (à 36 ans), il n'a donc pas survécu longtemps à ce portrait.

Rosalba Carriera

Image

Portrait du Cardinal Melchior de Polignac

Rosalba Carriera

Image

Portrait d'une demoiselle Le Blond

Rosalba Carriera

Pastel

A Muse

mid-1720s, Pastel on laid blue paper, 31 x 26 cm (12 3/16 x 10 1/4 in.)
The J. Paul Getty Museum, Los Angeles

Rosalba Carriera

Pastel

Automne

mid-1720s, Pastel sur papier gris, 24 x 19 cm
The State Hermitage Museum, St-Petersbourg

Ce pastel assez médiocre dont nous ne retiendrons que la grappe de raisin fait partie d'une série sur les quatre saisons.

Rosalba Carriera

pastel

Prince héritier Frédéric-Christian de Saxe

1739, Pastel, 63,5 x 51,5 cm
Dresde, Gemäldegalerie Alte Meister

Un chef d'oeuvre. Vous trouverez des compléments sur les princes-électeurs de Saxe en suivant ce LIEN.

A Venise il y a aussi :

Giuseppe Nogari 1699-1763

Regardez, et souriez de ceux qui adoptent un ton dédaigneux en parlant du rococo.

Giuseppe Nogari

Pastel

Vieille femme au châle rayé

1740-1743, Pastel (et gouache) sur 2 feuilles de papier bleu collées sur papier blanc tendu
51,5 x 40,5 cm
National Galery of Art ( Ailsa Mellon Bruce Fund 1984.69.1 )

Rosalba eut le temps de faire un émule :

Gustav Lundberg 1695-1786

Un suédois, à Paris depuis 4 ans, qui va s'emballer pour le portrait au pastel dont il devient rapidement un maître. Il reste en France une trentaine d'années et durant cette période dite rococo il triomphe, lui au pastel et François Boucher à l'huile, suffisamment pour entrer à l'Académie en 1741.

Gustav Lundberg

Pastel

Portrait de Boucher

Pastel sur papier bleu, 65 x 50 cm
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola, Dist. RMN

Gustav Lundberg

Pastel

Portrait du peintre Charles Natoire

Pastel sur papier bleu, 65 x 50 cm
© 1983 Photo RMN / Gérard Blot

Ces deux portraits constituent son morceau de réception à l'Académie Royale de Paris en 1741, auparavant il avait fait ce portrait de Louis XV que vous ne manquerez pas de comparer avec le de La Tour, page suivante.

Gustav Lundberg

Pastel

Portrait de Louis XV

fin des années 1730

François Boucher 1703-1770

"Huiliste", parfois graveleux, dont l'oeuvre, considérable, est aujourd'hui plutôt méprisée en attendant une rétrospective médiatisée et quelques ventes retentissantes. Les critiques ont souligné à l'envi ses travers, oublions tout cela pour ne voir que le talent du dessinateur.

François Boucher

pastel

Femme nue couchée, de dos

© 2012, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques
RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

François Boucher

pastel

Nourrisson endormi

Le pastel qui suit, venant du Fond des dessins et miniatures du département des Arts graphiques du Louvre, est attribué à Boucher. Certes Boucher a multiplié les portraits de Madame de Pompadour, dont en 1756, en réponse au pastel de Delatour, un grand tableau (2 x 1,57 m, à la Alte Pinakothek de Munich) qui la représente sur un sopha, un livre à la main, vêtue d'une somptueuse robe verte superbement rendue, dont il pourrait être une préfiguration, mais nous ne connaissons pas d'autres pastels de Boucher et si le noeud rose est semblable la tête et le regard sont tournés différemment.

François Boucher ?

pastel

Portrait de Madame de Pompadour

Pastel sur parchemin tendu sur châssis, 41,5 x 33 cm
© Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

— Si ce n'était pas Boucher quel pourrait être l'auteur ?
— Pourquoi pas Nattier ?
— Il ne travaillait pas sur parchemin.
— Ah alors Liotard ?
— Non ce serait plus net.
— Et Lundberg ?
— Oui, mais il est reparti en 45 !
— Et alors, elle est jeune ici, c'est l'année où elle fait la conquête du roi...
    Oh et puis va pour Boucher !
— D'autant que nous connaissons d'autres pastels de Boucher; celui-ci par exemple...
    qui en plus utilise le même bleu !

ts...ts...ts...Voyez le Marigny de Nattier, page précédente, il est sur parchemin !

François Boucher ?

pastel

Léda et le cygne

Pastel, 50 x 72 cm
© Château-Thierry, musée Jean de La Fontaine

Sous titré : Le cygne s'approche de Léda et de sa suivante sortant du bain.
Rappelons que Zeus s'était changé en cygne pour cette union dont naîtra Hélène (dans le même oeuf que Pollux).

Jean-Baptiste Greuze 1725-1805

Elève de Natoire, spécialiste de la scène de genre moralisatrice et du portrait expressif, rarement pastelliste.

Jean-Baptiste Greuze

pastel

L'Effroi

Pastel sur papier
© Musée du Louvre, M. Beck-Coppola, Dist. RMN

← Précédente
↑ Haut de page ↑
Suivante →