à Lascaux
Autour du Pastel
Picasso

EDMA MORISOT avant son mariage

Annexe

Edma Pontillon née Morisot 1839-1921

N'ayant pu dénicher les pastels de la soeur de Berthe Morisot, mais néanmoins désireux de vous montrer ses possibilités, outre le portrait en pied de Berthe peignant qui figure dans la page principale nous nous sommes résolus à placer en annexe cet article consacré à ses tableaux à l'huile. Ceux-ci viennent du site d'enchères ARCADIA.

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Angler at the riverside
Huile sur toile, 50 x 65 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Fermière sur le chemin
Huile sur toile
49 x 65 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Paysage lacustre
Huile sur toile, 54 x 65 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Basse-cour devant la ferme
Huile sur toile, 38 x 46 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Repos devant la clairière
Huile sur toile, 65 x 92 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Landskap
Huile sur toile, 48 x 63 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Paysage à la rivière
Huile sur toile, 46 x 55 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
Sentier tortueux
dans un paysage boisé
Huile sur toile
50 x 65 cm

Tableau

Edma Morisot-Pontillon
The fisherman
Huile sur toile, 46 x 61 cm

La composition est stéréotypée mais Corot n'est pas loin. Corot considérait d'ailleurs qu'Edma était la plus douée des deux soeurs, le tableau ci-dessous n'est pas pour le démentir !

tableau

Edma Morisot-Pontillon
Souvenir de campagne
Juin 1864, Huile sur toile, 92 x 65 cm, sur Drouot Digital

Nous avons vu dans l'article consacré à la famille Morisot que Corot avait finalement confié ces jeunes filles à son élève plus ancien : Oudinot, Edma en toute docilité lui dédie cette toile très achevée et parfaitement maîtrisée.

Achille Oudinot 1820-1891

Achille-François Oudinot de la Faverie qui aimait le dessin fut d'abord architecte-décorateur puis élève de Delacroix avant de passer chez Corot en compagnie de Daubigny avec lesquels il fréquente Barbizon et Auvers-sur-Oise où il dresse les plans et la décoration de la maison de Daubigny et où il ménera Berthe et Edma Morisot.

Tableau

Achille Oudinot
L'automne en forêt de Sénart, effet du soir
1858, Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d’Alençon

Amis lecteurs du Journal de Delacroix (en annexe) vous savez que celui-ci avait sa maison de campagne à Champrosay en bordure de forêt de Sénart, il est permis de penser qu'Oudinot y a trouvé le motif ci-dessus.

Si durant tout le second Empire Oudinot exposa au Salon d'automne il lui fallut la Commune pour se couvrir de gloire honte : le 17 avril il est élu administrateur — provisoire — du musée du Louvre. Provisoire, car tandis que Courbet abat et détruit la Colonne Vendôme, de son coté tout est mis en place pour incendier le Louvre, comme les Tuileries, le ministère des Finances, le palais de Justice, Notre-Dame ou l'hôtel particulier "flambant"-neuf d'Adolphe Thiers. Notre-Dame et la Sainte-Chapelle en réchappent mais ce n'est qu'un début, continuons le combat !
Oudinot va échapper au massacre qui s'ensuit mais il jugera plus prudent de plaquer femme et enfant pour aller installer son atelier à Boston; il y restera dix ans :

Tableau

Achille Oudinot
Cattle in Sunny Meadow
huile sur toile 33,02 x 45,72 cm, sur artnet

Encore un mot : son frère Eugène-Stanislas Oudinot (1827-1889) élève lui aussi de Delacroix puis de Georges Bontemps est peintre et verrier, ses vitraux sont innombrables mais voyez celui-ci :

Vitrail

Eugène Oudinot
La Danse des Fiançailles (1885), Metropolitan Museum of Art, New York

Très Preraphaelite isn'it ?

Quant à sa fille Marthe elle épousa Hector Malot (le départ de son père l'avait laissé "Sans famille") et fut écrivain plutôt prolifique : des bluettes comme "Folie d'amour".

↑ Haut de page ↑